La combinaison de ces différents facteurs est nécessaire pour que des épisodes hypoxiques sévères soient observés dans les eaux de la Garonne estuarienne :

  • une température des eaux élevée (> 24-25°C) ;
  • un faible débit fluvial (<100 m3/s) associé à une turbidité élevée ;
  • des apports locaux d’effluents urbains traités riches en matière dégradable consommatrice d’oxygène ;
  • de faibles coefficients de marée.

 

 tl_files/ETIAGE/Gallerie ETIAGE/AXE 1/action3_res.png